Abbaye La Joie-Notre-Dame de Campénéac

No items found.

L'abbaye de la Joie Notre-Dame est un lieu unique au cœur de la nature, en lisière de la légendaire forêt de Brocéliande.

Seul, en groupe ou en famille, venez vivre un séjour ressourçant, une expérience unique en Bretagne !

C’est le moment de se reposer, de (re)trouver la paix, de contempler, méditer ou pourquoi pas réviser vos examens. Ne repartez pas comme vous êtes venus.

L'Abbaye et la communauté

Le Abbaye et la communauté

Le Abbaye et la communauté

La Abbaye et la communauté

La communauté cistercienne de l’abbaye de Campénéac

Après avoir vécu quelques années à Sainte-Anne d’Auray où elles se sentaient quelque peu à l’étroit, les sœurs se sont installées sur la commune de Campénéac en 1951 grâce à la solidarité des frères de l’abbaye Notre-Dame de Timadeuc. 

C’est ici, à proximité directe de la légendaire et mystérieuse forêt de Brocéliande, que vit en toute simplicité cette communauté de 23 sœurs

Fondé en 1892 et mieux connu sous le nom de trappiste, l’Ordre Cistercien de la Stricte Observance auquel les sœurs appartiennent se caractérise par une spiritualité au service de la recherche de Dieu, dans la prière et le travail.

L'abbaye garde son charme en raison de la préservation d'éléments architecturaux constitutifs de l'ancien château de la Ville-Aubert. Ça en jette, non ?

De l’oraison à la confection de biscuits à l’abbaye de Campénéac

La communauté suit la règle établie par de Saint-Benoît au VIIème siècle. Équilibrée, la vie des moniales se répartit entre les sept offices journaliers – des vigiles à 4h aux complies à 19h30 –, le travail à l'hôtellerie, la lectio divina ou encore la confection de gourmandises chocolatées et de biscuits. 

Eh oui ! Si le nom de l’abbaye de Campénéac vous dit quelque chose, c’est parce que vous avez certainement déjà succombé à leurs biscuits bretons ou leurs chocolats… désormais reconnus par la Confédération des chocolatiers et confiseurs de France ! 

Comme les sœurs, profitez de la salle de travail pour réviser vos examens !

Ce qui vous attend pendant votre retraite spirituelle

Faire une retraite spirituelle dans le Morbihan, à l’abbaye de la Joie-Notre-Dame

L'accueil est une valeur essentielle pour les cisterciennes et un devoir voulu par saint Benoît. Ce document de mode de vie monastique souligne, au chapitre 53, la très grande importance de la réception des hôtes et de l'accueil inconditionnel porté à chacun : « Tous les hôtes qui se présentent seront reçus comme le Christ ».

Croyants ou non, les hôtes qui passent quelques jours à l'abbaye viennent pour des motifs très divers : le désir d'approfondir sa foi, profiter d'un cadre de calme et de sérénité, prendre du temps pour soi, seul ou à l'aide d'une sœur.

Que vous recherchiez un lieu de silence et de paix pour marquer une halte dans votre vie et faire le plein d’espérance, l’hôtellerie de l’abbaye de la Joie Notre-Dame de Campénéac vous reçoit pour des séjours allant de un à sept jours. Vous aurez l’occasion de partager la prière de la communauté, à laquelle vous êtes vivement convié(e) ! 

À l'intérieur comme à l'extérieur du cloître, profitez de la nature et du calme !

L'hôtellerie d'une semaine de retraite à l'abbaye de Campénéac

Rénovée en 2013, l'hôtellerie dispose des bâtiments suivants :

  • 25 chambres, toutes neuves !
  • Un oratoire, pour méditer.
  • Une belle bibliothèque.
  • Et, cerise sur le gâteau (pur beurre), une salle de travail pour réviser vos examens en toute quiétude.

Attenante au monastère, l’annexe de la Ville Aubert permet d’accueillir des groupes de façon autonome. Elle dispose d’une cuisine aménagée pour 40 personnes, de trois salles de réunion, de chambres et de petits dortoirs. 

Nature bretonne, calme, silence : retrouvez la paix et le repos pour quelques jours à l'abbaye de Campénéac.

Géographie et activités

L'abbaye de Campénéac, un lieu de paix au cœur de la Bretagne

L'abbaye se trouve à mi-chemin entre Rennes (35) et Lorient (56), au cœur de la Bretagne.

Située à côté du village de Campénéac et à proximité de la forêt de Brocéliande, vous aurez l’occasion de vous plonger dans la légende du roi Arthur. Entre landes et étangs, aux détours de sentiers peuplés d’arbres centenaires ou au pied de mégalithes rocheux : la magie est partout ! 

La part belle à la nature : une abbaye à deux pas de la forêt de Brocéliande 

À Campénéac, la nature est omniprésente et offre de magnifiques sites propices aux balades.

La région est un festival de couleurs à toute saison : le jaune quand la lande est fleurie vers les mois de mai et juin, le vert des arbres remarquables, le bleu des nombreux étangs et le rouge des rochers en schiste du pays avec lequel étaient construites les maisons autrefois, à l’exemple du château de Trécesson, une bâtisse construite entre le XIVème et le XVème siècle. 

L’abbaye est entourée d’une kyrielle de chemins de randonnée ou de sentiers VTT pour les plus aventureux. 

À l'abbaye de la Joie Notre-Dame de Campénéac, contemplez le soleil, de son lever à son coucher, et prenez un bon bol d'air frais !

À 12 km de l’abbaye de la Joie Notre-Dame, l’église Notre-Dame de Paimpont

Située au cœur de la forêt, l’église de l’ancienne abbaye Notre-Dame de Paimpont est ce qu’on appelle un joyau architectural ! Bâtie au XIIIème siècle dans un style gothique, sa nef impressionne avec ses hauts murs de pierre, sa voûte en carène de bateau renversé et sa chaire en bois sculpté. 

À moins de 20 km, la fabuleuse petite ville de Josselin 

Au cœur du Morbihan se trouve une jolie « Petite Cité de Caractère » médiévale qui allie parfaitement histoire et nature. Incontournable pour son château XVème siècle et l’Oust, la rivière qui la traverse, Josselin est une pépite pour tous ceux qui recherchent le charme à tous les coins de rue.

En cliquant sur "Accepter", vous acceptez que des cookies soient stockés sur votre appareil.