Abbaye de Limon

No items found.

L’abbaye Saint-Louis-du-Temple (ou abbaye de Limon) et ses moniales bénédictines vous proposent un cadre verdoyant et propice au recueillement, aux portes de Paris.

La garantie d’une retraite spirituelle pratique et ressourçante !

L'Abbaye et la communauté

Le Abbaye et la communauté

Le Abbaye et la communauté

La Abbaye et la communauté

Découvrir l’abbaye Saint-Louis-du-Temple, proche de Paris


C’est en 1816, soit au tout début de la Restauration, que Mère Marie-Joseph de la Miséricorde reçut du roi Louis XVIII le domaine du Temple pour y fonder un monastère. En raison de sa grande dévotion envers le roi saint Louis, elle choisit de consacrer l’abbaye sous son patronage : Saint-Louis-du-Temple.

Les sœurs sont expulsées du monastère en 1848 et partent vivre à Paris, rue Monsieur – lieu qui connut un grand rayonnement dans la vie ecclésiale. Elles quittèrent Paris en 1938 pour vivre à Meudon, avant de définitivement s’installer en 1950 à Limon, dans une abbaye qu’elles contribuèrent à édifier.

En 1965, les soeurs bénédictines de Limon fondent l'abbaye de Jouques en Provence, qui elle-même fondera à Rosans (Gard) et au Bénin. La communauté fait partie de la fédération "Notre-Dame de la Rencontre" associée à la congrégation des bénédictins Subiaco-Mont Cassi

Les sœurs de l’abbaye Saint-Louis du Temple à Limon vivent au cœur d’un site remarquable comprenant un grand espace de verdure et de nature à la porte d’un ensemble urbain qui en manque tant. Le monastère est un havre de paix : un lieu de silence au milieu du bruit de la civilisation moderne ; un lieu de prière et de gratuité sur le plateau de Saclay orienté vers l’efficacité de la recherche et du monde des affaires.

À deux pas de Paris, un écrin de verdure vous attend à l'abbaye de Limon

Les moniales bénédictines de l’abbaye de Limon


À l’abbaye Saint-Louis-du-Temple, les moniales bénédictines suivent la Règle de saint Benoît, un chemin d’Évangile et de vie chrétienne pour aujourd’hui.

Sur la colline qui domine le village de Vauhallan, dans un cadre propice à la vie monastique, les bénédictines vivent en communauté, au rythme des saisons et de l’année liturgique. Leurs journées tournent autour de la prière, du travail et de l’accueil de toutes celles et ceux qui veulent faire halte, silence, se poser quelques jours et participer à la prière liturgique communautaire, célébrée en français et en grégorien.

Les moniales travaillent au sein de l’hôtellerie, d’un atelier de reliure artisanale et d’un magasin où les personnes peuvent trouver livres, objets religieux et produits monastiques.

Les sœurs disposent d’un riche patrimoine à faire découvrir : un musée historique (souvenirs de la Révolution française, de la famille royale, de la fondatrice) et d’un musée d’art (œuvres de Mère Geneviève Gallois – 1888-1962) : auteur du « Petit Placide ». Mère Geneviève Gallois a également dessiné, peint, gravé, et réalisé les vitraux de l’église abbatiale.

Au travail ! N'imaginez pas des sœurs flâneuses à Limon


Ce qui vous attend pendant votre retraite spirituelle

Faire une retraite spirituelle à Vauhallan, à deux pas de Paris


Toute personne, seule ou en groupe, peut venir effectuer une retraite spirituelle à l’abbaye de Limon. Les sœurs n'animent pas de retraite, mais tous les retraitants sont invités à participer aux temps de prière communautaire. Il est possible de faire appel à la sœur hôtelière durant leur séjour pour un échange ou un accompagnement. Selon les besoins, une rencontre avec l’aumônier des sœurs peut être organisée pour un entretien ou un sacrement.

Une retraite à l’abbaye Saint-Louis-du-Temps c’est un temps pour faire silence, se recueillir, s’arrêter, méditer, prier, contempler.

Les hôtes sont tout à fait libres d’organiser leurs journées selon leur désir : offices, oratoire, bibliothèque, balades… L’abbaye a la chance de bénéficier d’un environnement verdoyant et de nombreuses promenades sont possibles autour de l'abbaye. Des plans et des cartes sont disponibles à l’hôtellerie.

Comme aimait à le dire une sœur, artiste peintre, de l’abbaye de Limon :  « c’est la plus belle abbaye du monde » ! Belle car les moniales aiment y vivre et partager avec le monde qui les entoure et ceux qui viennent jusqu’à elles… N'attendez plus pour les rejoindre !

Les promenades autour de l'abbaye ne manquent pas

Une retraite spirituelle sur mesure à l’abbaye Saint-Louis-du-Temple


Les sœurs se réjouissent de pouvoir accueillir dans des bâtiments nouveaux, entièrement rénovés. L’hôtellerie de l’abbaye de Limon est totalement intégrée au monastère, ce qui permet de vraiment goûter à la grâce du lieu. Étant logés au sein même de l'abbaye, le respect du silence pourra être apprécié par les hôtes.


À la disposition des hôtes, dans de superbes lieux, tout juste rénovés :

  • 25 chambres, simple ou double, toutes équipées d’une salle d’eau complète ;
  • Bibliothèque et salles de réunion ;
  • Oratoire, au sein duquel est proposé pour les hôtes volontaires, tous les dimanches matins, un temps de partage biblique animé par une sœur ;
  • L’église abbatiale, ouverte pour les offices liturgiques et la prière personnelle (ouverte de 6h30 à 21h35) ;
  • Deux salles à manger dont une réservée aux personnes souhaitant prendre leur repas en silence.

Rien de mieux qu'une rencontre avec une moniale pour retrouver le sourire

Géographie et activités

L'abbaye de Limon et la commune de Vauhallan


Dans le département de l’Essonne (91), l'abbaye bénédictine de Saint-Louis-du-Temple se trouve dans le territoire de la commune de Vauhallan. Elle se situe donc aux portes de Paris et offre, grâce à cette situation et à son environnement, un cadre naturel tout à fait privilégié.

À 25 kilomètres de Paris seulement, tout proche de Versailles et du plateau de Saclay, venez faire une retraite spirituelle et profiter à l’abbaye de Limon des sentiers de randonnée proches, d’un lieu et d’un temps favorables à une vie simple et calme, concentrée sur l’essentiel.

L'abbaye de Limon est également une étape possible sur l'un des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle (la via Turonensis) !

Les sœurs de l'abbaye Saint-Louis-du-Temple soutiennent à Vauhallan des exploitations écologiques et solidaires
En cliquant sur "Accepter", vous acceptez que des cookies soient stockés sur votre appareil.