Abbaye Notre-Dame d'Aiguebelle

No items found.

Les moines trappistes de l'abbaye d'Aiguebelle accueillent toute personne en quête de silence et de ressourcement.

Bâti en 1137, le monastère est situé au confluent de trois ruisseaux, d'où son nom de "Eau-Belle", et au sommet d'un vallon offrant des vues sublimes : un cadre idéal pour une retraite spirituelle aux confins du Dauphiné et de la Provence !

L'Abbaye et la communauté

Le Abbaye et la communauté

Le Abbaye et la communauté

La Abbaye et la communauté

Petite histoire de l'abbaye Notre-Dame d'Aiguebelle

Depuis près de neuf siècles, les moines cisterciens ont commencé à vivre la solitude tout au fond de cette vallée de la Drôme provençale où ils ont construit en 1137 leur monastère, édifice roman qu’ils ne quitteront plus, sauf durant le temps de la Révolution.

Au fil des siècles, l’histoire des communes avoisinantes de Montjoyer, Réauville et Roussas a été fortement marquée par la présence et l’activité tant économique que spirituelle des moines d’Aiguebelle.

La communauté d'Aiguebelle va se développer rapidement : en 1850, elle compte 233 moines. Elle fonde alors de nombreux autres monastères dont la plupart sont toujours vivants : 

  • L’abbaye Staouéli, qui deviendra Notre-Dame de l'Atlas en Algérie puis au Maroc, 
  • L’abbaye Neiges en Ardèche, 
  • Sainte-Marie du Désert près de Toulouse, devenu depuis peu Village de François
  • L’abbaye des Dombes au nord-est de Lyon, 
  • L’abbaye d’Acey dans le Jura 
  • L’abbaye de Koutaba au Cameroun. 

L’abbaye d’Aiguebelle assure aussi la paternité d'une communauté de moniales : l’abbaye de Blauvac dans le Vaucluse.

La vie et le quotidien des moines de la communauté aujourd'hui

Aujourd'hui, la communauté monastique poursuit toujours sa quête de Dieu dans une vie retirée en ce même lieu. Vivant dans le silence propice à la contemplation, les moines se retrouvent dans leur église sept fois le jour, pour prier et chanter ensemble la louange de Dieu. 

La communauté de Notre-Dame d'Aiguebelle compte actuellement 15 moines de 53 à 99 ans. Elle fait partie de l'Ordre cistercien de la Stricte Observance. Pour re-situer l’origine et la fondation de cet ordre, la famille cistercienne a été fondée au XIIème siècle à Cîteaux en Bourgogne. Puis certaines communautés, dont Aiguebelle, ont suivi la réforme de l'Abbaye de la Trappe au XVIIIème.

L’abbaye d’Aiguebelle poursuit toujours aujourd'hui sa mission : les Frères cherchent à vivre du travail de leurs mains, à aider les pauvres dans la mesure de leurs possibilités, à accueillir celles et ceux qui veulent prendre un temps de repos et de ressourcement dans leur vie.

Ce qui vous attend pendant votre retraite spirituelle

Vivre un moment de retraite spirituelle en Provence

Les moines d'Aiguebelle accueillent les personnes qui souhaitent individuellement ou en groupe se ressourcer entre 2 et 7 jours dans un climat de paix et de prière. Retraitants, groupes, aumôneries, amis, familles et toutes personnes désireuses de chercher Dieu sont les bienvenues !

Toutes les raisons sont bonnes de venir vivre un temps de retraite spirituelle à l'abbaye d'Aiguebelle : approfondir sa vie de foi, retrouver la paix intérieure, reprendre confiance dans la vie, écouter le silence, se donner de l’espace et du temps pour prier Dieu seul ou avec la communauté. Les hôtes sont chaleureusement invités à partager les célébrations eucharistiques, la louange des heures ou la prière silencieuse des moines.

La communauté peut aussi accueillir les camps scouts et les étudiants à la recherche d’un lieu calme pour leurs révisions.

L'hôtellerie peut accueillir jusqu'à 25 personnes dans des chambres avec 1 ou 2 lits simples et sanitaires. Les hôtes peuvent aussi bénéficier d'un oratoire, d'un jardin, d'une bibliothèque et de trois salles de réunions. Au réfectoire, les repas se déroulent en silence avec un fond de musique.

Géographie et activités

Aiguebelle, une abbaye logée au cœur de la Drôme provençale

L’abbaye se situe en Drôme provençale, à 18 km de Montélimar (la gare la plus proche) et à 11 km de Grignan. Pour rejoindre l'abbaye d'Aiguebelle par l'autoroute : sortir à Montélimar Sud, prendre la RN 7 vers Avignon sur 1 km, puis à gauche le D 133 direction Nyons. Après 5 km, prendre à gauche la route de Roussas D 203.

Pour rejoindre l'abbaye par la RN 7 : en venant du nord, prendre dans Montélimar la direction d'Avignon et, sitôt le pont, tourner à gauche, après le garage, vers Grignan, Nyons, (D 56) ; en venant du sud, prendre à droite, à hauteur de Donzère le RN 541 vers Grignan, par les Granges-Gontardes et au carrefour suivant prendre sur la gauche le D 203.

Des promenades et une ferme aux crocodiles aux alentours

De très beaux chemins de promenade et randonée sont directement accessible autour de l’abbaye. Vous pourrez notamment profiter du calme apaisant de la nature qui entoure le monastère. Sur le chemin, le Mémorial Tibhirine, une réplique de la Grotte de Lourdes et le magasin monastique où se trouve une salle d’exposition et une salle vidéo projetant un film sur la vie de la communauté. L’entrée est libre pour tous et sans guide accompagnateur…

Plus loin, il pourra visiter le Château de Grignan, la ferme aux crocodiles à Pierrelatte ou pour les plus sportifs, l'accrobranche à Roussas.

En cliquant sur "Accepter", vous acceptez que des cookies soient stockés sur votre appareil.