Carmel du Christ-Roi

No items found.

Bienvenue dans les Landes ! Le Carmel du Christ-Roi de Saint-Sever, délicieusement niché au sommet d’une petite colline, veille dans la prière et la vie de communauté.

Les religieuses y accueillent des jeunes femmes désireuses de découvrir la vie monastique ! Des sessions sont ainsi organisées plusieurs fois dans l'année pour rencontrer les sœurs et partager leur quotidien le temps d'un week-end.

Venez découvrir le Carmel, « un espace de solitude et de silence où l’on peut chercher Dieu plus librement » !

L'Monastère et la communauté

Le Monastère et la communauté

Le Monastère et la communauté

La Monastère et la communauté

Le Carmel du Christ-Roi, un monastère verdoyant dans les Landes

Le monastère du Christ-Roi à Saint-Sever a été fondé le 27 octobre 1931 par Mère Anne de Jésus, originaire du Carmel de Compiègne et qui, à cause de la guerre, rejoint en 1917 le Carmel de Bordeaux, exilé en Espagne. Lors du retour d’une partie de la communauté à Bordeaux, elle reste à Zarauz en Espagne jusqu’au début des troubles révolutionnaires qui obligent les sœurs à se réfugier en France. Elle confie finalement la nouvelle fondation au Sacré-Cœur.

La colline permet aux religieuses de bénéficier d’un grand espace de promenade verdoyant aux paysages variés : prairies, sous-bois et pentes boisées, petit plan d’eau et ruisseau... en plus d’une faune sauvage (chevreuils, sangliers...) et domestique (brebis, chèvres). La beauté de la création, source continuelle d’émerveillement, ainsi que le climat de solitude qui en émane, viennent soutenir la vie contemplative des carmélites !

Du ciel bleu, des palmiers, une communauté charmante... la promesse d'une retraite spirituelle fructueuse !

Rencontrer les religieuses carmélites du monastère Saint-Sever

Dans la fidélité à l’esprit de sainte Thérèse d’Avila, la petite communauté fraternelle offre aujourd’hui sa prière et sa vie pour « les grandes nécessités de l’Église » et du monde.

Les journées des carmélites sont rythmées par la prière liturgique, l’oraison personnelle, le travail manuel et des moments de rencontre communautaire.

Sainte Thérèse d’Avila voulait que les sœurs se soutiennent et s’enrichissent les unes les autres dans un climat de charité marqué par la gaieté et la spontanéité, la liberté spirituelle et l’affabilité. En bref, les sœurs essayent de prier beaucoup et d’être super sympas !

Chacune déploie donc ses talents au service de la communauté ainsi que dans différents ateliers nous permettant de gagner notre vie : mosaïque sur cuir (dans la grande tradition de la reliure d’art), confection de scapulaires de dévotion, envoi de revues pour la Conférence des évêques de France...

Découvrir l'origine et l'histoire de l’Ordre du Carmel

L’ordre du Carmel tire son nom et ses origines du Mont Carmel, situé dans le prolongement de la baie de Haïfa, en Israël… Il est cité bien des fois dans la Bible car le prophète Elie y a vécu, selon la tradition, avec d’autres disciples. Rattachés spirituellement à ce saint, des ermites se sont installés sur ce Mont, au Moyen Âge, assoiffés de Dieu, le cherchant dans la solitude et le silence.

Vers 1206, les frères de la Bienheureuse Vierge Marie du Mont Carmel ont demandé une Règle de Vie au patriarche de Jérusalem, saint Albert : c’est la première trace officielle que nous avons de l’Ordre. Suite aux invasions en Terre Sainte, ces ermites retournèrent en Occident et devinrent un ordre mendiant, alliant vie contemplative et apostolat. Au XVème siècle, de pieuses dames ou béguines, désireuses de vivre de la spiritualité des Frères de Notre-Dame du Mont-Carmel, se regroupèrent dans des monastères. Elles deviendront les premières carmélites !

L'histoire de Thérèse d'Avila et des Carmélites déchaussées

Les premiers couvents carmélites, suite aux guerres et aux épidémies, se relâchèrent fortement… vivant parfois en très grand nombre, ne suivant plus qu’une règle mitigée, et multipliant sorties et visites mondaines. C’est dans l’un d’eux, celui de l’Incarnation à Avila, qu’entra Teresa de Ahumada, alors âgée de 20 ans… qui deviendra plus tard sainte Thérèse d’Avila.

En 1562, Thérèse d'Avila fonda le Carmel saint Joseph d’Avila, premier Carmel de la réforme, c’est-à-dire des Carmélites Déchaussées, vivant en petit nombre l’idéal contemplatif des premiers ermites et une vie fraternelle plus intense.

En 1568, avec l’aide de saint Jean de la Croix, elle fonda les Carmes Déchaux, la branche masculine de la réforme du Carmel. Les carmels se multiplièrent en Espagne puis en France, et à leur tour, ces monastères essaimèrent en bien d’autres contrées : Terre Sainte, Inde, Vietnam, Madagascar, Sénégal…

La vie en clôture ne signifie pas vie austère : l'éclatant sourire des sœurs peut en témoigner !

Ce qui vous attend pendant votre retraite spirituelle

Les religieuses du Carmel de Saint-Sever proposent des retraites pour des jeunes femmes désireuses d’être aidées dans le discernement de leur vocation et de vivre quelques jours en présence du Seigneur.

Moment privilégié pour se recueillir, en partageant la vie de prière des sœurs, dans un climat de silence et de solitude, au milieu de la beauté de la nature.

Voici les trois formules de retraites spirituelles qui sont possibles au Carmel du Christ-Roi de Saint-Sever :

« Sessions Miss TIC » : pour jeunes filles entre 18 et 30 ans, étudiantes ou jeunes professionnelles, les 26-29 mai 2022 & 14-17 juillet 2022

Quatre jours au cœur de la Chalosse landaise, dans une ambiance fraternelle, pour prier avec les carmélites, servir (jardinage, peinture...) et discerner sa vocation.

Au programme : office divin et temps de prière, des enseignements quotidiens par les sœurs (initiation à l'oraison, lectio divina, découverte des saints du carmel, vocation de la femme...), travail manuel (prévoir bottes et tenue), possibilité d'un accompagnement personnel, témoignages et veillée de prière, temps en solitude...

La session est adressée à un petit groupe d’un maximum de 6-7 filles. Elle est conçue comme une aide au discernement de la place de chacune dans l’Église et de sa vocation propre. Le mieux est d’arriver pour la session dans l’après-midi pour s’installer, avoir une rencontre d'accueil avec la prieure avant l’office de vêpres à 17h30, une initiation à l’office liturgique à 18h et le repas à 19h avec les autres participantes et la soirée d’ouverture à 19h45. La session se termine vers 17h.

Les frais de participation sont libres.

Pour faire le point sur sa vie, discerner sa vocation et découvrir la vie monastique : le Carmel de Saint-Sever vous ouvre ses portes et déplie ses chaises au soleil

« Week-end : Écoute et vois » : pour jeunes filles entre 16 et 35 ans, étudiantes ou jeunes professionnelles, 25-26 juin & 30-31 juillet & 20-21 août 2022

Deux jours, pour découvrir la vie des carmélites !

Au programme : office divin, messe, lecture spirituelle, lectio divina, chapelet, oraison, rencontre avec des sœurs, petit service si tu as besoin d’activités.

Un week-end de prière et de silence pour faire le point dans sa vie, se mettre à l’écoute de Dieu et être accompagnée, si la retraitante en a le désir, pour discerner.

À l’arrivée, une rencontre est programmée avec la prieure pour composer le séjour selon les attentes de chacune. Toutes les arrivées et les départs sont organisés en fonction des possibilités des retraitantes, sachant qu’une sœur peut venir chercher si besoin à la gare de Mont de Marsan.

Les frais de participation sont libres.

Retraites individuelles : pour jeunes filles entre 16 et 35 ans, étudiantes ou jeunes professionnelles

N’importe quand durant l’année, à la demande de chacune, il est possible de vivre un temps de discernement de sa vocation et de découverte de la vie monastique !

Expliquez bien les attentes et les éventuelles questions en remplissant le formulaire !

Rien de mieux qu'une promenade champêtre pour se changer les idées

Géographie et activités

La majestueuse abbatiale de Saint-Sever, classée à l'UNESCO

Saint-Sever, dans le département des Landes (40) en Nouvelle-Aquitaine, ancienne ville médiévale, doit sa réputation à sa majestueuse abbatiale fondée à la fin du Xe siècle et inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco au titre des chemins de St-Jacques de Compostelle.

Son originalité réside dans son plan à sept absides échelonnées. Elle vient d’être entièrement restaurée et vaut le détour. En plus, elle n’est qu’à cinq minutes à pied depuis le Carmel de Saint-Sever !

5 minutes de marche depuis le monastère et vous voilà plongé(e) au Xème siècle dans le cloître de l'abbaye de Saint-Sever !

Découvrez les Landes, la ville médiévale de Saint-Sever et son prestigieux poulet !

Mais si le nom de Saint-Sever vous est familier, c’est sûrement grâce au poulet ! Eh oui, le fameux poulet fermier Saint-Sever, premier label rouge de l’histoire ! Les Landes sont bien sûr réputées pour leur gastronomie et ce n’est pas sans raison : confit, magret et foie gras de canard sont parmi les meilleurs ambassadeurs des produits locaux !

En vous perdant dans les petites rues de Saint-Sever, chargées d’histoire, vous pourrez découvrir le Couvent des Jacobins, monument datant de 1280 abritant le musée, et lieu privilégié des nombreuses manifestations culturelles et fêtes de la cité. Des hôtels particuliers vous feront régulièrement lever la tête ! Ils datent du XVIe - XVIIe - XVIIIe et XIXe siècle d’influence bordelaise et témoignent d’une période bourgeoise à Saint-Sever.

Saint-Sever, c’est aussi une nature préservée, avec de nombreuses randonnées pédestres possibles : sur la voie verte ombragée, permettant d’admirer les nombreux points de vue qu’offre la Chalosse, ou encore le long de l’Adour

En cliquant sur "Accepter", vous acceptez que des cookies soient stockés sur votre appareil.