Couvent Notre-Dame-de-Fidélité — Douvres

Dans le Calvados, non loin de Caen et à 10 km des premières plages du D-Day, se trouve le couvent Notre-Dame-de-Fidélité qui abrite une communauté religieuse née en 1831 dédiée à l’éducation !

C’est ici que vivent au quotidien une quinzaine de sœurs, qui forment la Communauté de la Maison-Mère. Leur monastère est ouvert à chacun pour un temps de ressourcement en Normandie !

-
+

Les réservations avec cet établissement devront être approuvées

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Les retraites organisées par la communauté

Pas d'events dans cette abbaye

L'Couvent et la communauté

Le Couvent et la communauté

Le Couvent et la communauté

La Couvent et la communauté

Le Couvent et la communauté

Le Couvent et la communauté

Le Couvent et la communauté

Le Couvent et la communauté

La Congrégation Notre-Dame de Fidélité

Congrégation apostolique, de spiritualité mariale et ignatienne, son action essentielle porte sur l'éducation au sens large du terme. Dès l’origine, des initiatives créatrices pour jeunes et adultes en manques divers ont vu le jour, dans le sens de l'accueil des déshérités et de l'éducation des enfants défavorisés.

Dès le début, la mission éducative s'étend des orphelines aux enfants et jeunes de toutes origines, la mixité sera de règle dans les établissements scolaires dès les années '60.

En fidélité aux aspirations de Mère Sainte-Marie, des espaces d’accueil de types très divers ont été ouverts au cours de l’histoire : orphelinats au 19ème siècle ; IME pour jeunes porteurs de handicaps  à partir de 1950 ; maison d’accueil spirituel à La Délivrande (depuis 2000) ainsi que deux foyers d’étudiantes : celui de Caen a fermé ses portes en 2013 ; tandis que « La Maison » à Paris-Montparnasse rouvrira ses portes en 2024.

Elles soutiennent la paroisse auprès des enfants du catéchisme ou autres activités pastorales.

L'édifice historique ouvrant sur le parc aux multiples statues et monuments religieux

Petite histoire de Notre-Dame de Fidélité à Douvres-la-Délivrande

La congrégation est fondée le 26 février 1831 par Henriette Le Forestier d'Osseville pour accueillir « les pauvres petites filles orphelines », comme on disait alors ; rapidement cette œuvre se double d’un pensionnat de jeunes filles.

Six religieuses s'installent dans une petite maison datant de 1703 au sein d'une vaste propriété. La fondation a pour objet initial de remercier Notre-Dame de la Délivrande, très ancien pèlerinage normand, pour la guérison d’Elisabeth de Jumilhac, fille cadette du comte Théodose Le Forestier d’Osseville, alors que la famille était profondément endeuillée par les décès successifs de trois autres de leurs enfants.

La chapelle fait l'objet d'agrandissement dès 1866. D’imposants bâtiments en style néo-classique seront construits qui suivent la fondation. La chapelle, dont la première pierre est posée dès le 17 juin 1831, fera l'objet d’agrandissements dès 1866 (chœur et transept) mais n’entrera en fonction qu’après l’importante rénovation en vue de la célébration du Centenaire de l’Institut (1931).

Bien qu’épargnée par les bombardements et les canonnades de la Bataille de Normandie, la chapelle a souffert des ébranlements que les déflagrations ont causés. Ces effets qui se révéleront 20 ans plus tard, cumulés avec ceux de l'exposition aux contraintes climatiques, ont fragilisé les verrières qui ont fait l'objet d'une restauration attentive entre 1995 à 2007, supervisée par la DRAC.

Le chœur de la chapelle est inscrit au titre des Monuments Historiques depuis 2007. En 1930, pour le centenaire de la Congrégation, commande est passée auprès de René Lalique d'un grand crucifix de verre. Les propositions de René Lalique ne reçoivent aucun écho, et l’artiste rentre à Paris où dans le secret, il prépare une surprise ! Inspiré par la lumière matinale irradiant la chapelle, René Lalique conçoit, outre ce crucifix : les verrières du chœur, la porte de tabernacle incluse dans le retable, le banc de communion, une lampe de sanctuaire et deux colonnes lumineuses, le tout organisé en une même perspective.

La plupart des éléments sont réalisés à partir de verre moulé-coulé-pressé et présentent un motif à fleurs de lys. Cet ensemble architectural complet est considéré comme comme l’une des deux œuvres religieuses les plus importantes de René Lalique ! Toujours en 1931, un gisant-reliquaire de cire représentant sainte Florida, martyre d'Afrique est installé dans la chapelle... à des fins catéchétiques !

En 1948, en vue du Jubilé de la Supérieure Générale commande est passée à Alix Aymé pour la réalisation des 14 stations du chemin de croix en laque orientale. Il s’agit là d’une œuvre unique tout à fait remarquable répertoriée à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques. Une 15ème station, intitulée « Résurrection » est réalisée en 2014 par Isabelle Emmerique, laqueur et Maître d'Art.  Cette laque est insérée dans une vaste marqueterie contemporaine aux tons clairs, signée Marie Collino.

Le parc du couvent contient des de multiples richesses :

  • un tempietto dédié à saint Joseph en mémoire d’une guérison de la fondatrice (1835)

  • Un romantique espace appelé « la grotte » - une ancienne glacière pour dire vrai - précédée d’une colonne relatant les hauts faits des débuts de la fondation

  • une statue de la Vierge Fidèle, en bronze, à son sommet, offerte en 1838 par Mgr de Quelen, archevêque de Paris, célèbre le retour à Dieu et à l’Eglise du Prince Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord

  • Une imposante statue du Sacré-Cœur sculpté, datée de 1892 

  • Le cimetière des sœurs de Communauté, endroit paisible, et son calvaire sous un majestueux cèdre du Liban

Vous l’aurez compris, la dimension artistique occupe une place significative en ces lieux !

Les sœurs du couvent... il en manque juste quelques-unes !

Ce qui vous attend pendant votre retraite spirituelle

L'accueil à Douvres-la-Délivrande

L'Espace Khaïré, fidèle à sa mission, propose un accueil simple et ouvert dans la « maison du charisme » au cœur d'un parc inspiré aux reflets inspirés. L’Espace « Khaïré » : un verbe grec pour exprimer en deux syllabes la disponibilité à la grâce offerte : Joie à vous !

Une retraite spirituelle se tient une fois par an. Quant à l’accueil de pèlerins, individuels ou en groupes, souhaitant se ressourcer, c’est ouvert toute l’année !

Les sœurs habitent une partie des bâtiments. Elles accueillent volontiers les personnes qui le désirent pour des temps de prière qui leur sont propres :

  • Office des psaumes le matin (laudes) et vêpres le soir

  • Messes plusieurs fois par semaine en paroisse ou à la basilique ND de la Délivrande

Le microclimat de Douvres assure un ensoleillement optimal pour votre retraite

Vivre un temps de retraite spirituelle dans le Calvados

Plusieurs types d’accueil sont proposés à l’hôtellerie ! Pour les repas sont privilégiés la demi-pension avec dîner le soir.  

L'accès au parc classé est possible.

La communauté propose pendant l’année 24 chambres :

  • 13 chambres twin avec douche et WC
  • 8 chambres simples avec lavabo ou douche
  • 2 chambres avec 1 lit
  • 1 chambre avec grand lit et lavabo

Une salle d’accueil, une salle de conférence ainsi qu’une salle de détente sont également mises à disposition.

En été, la communauté propose :

  • 25 chambres individuelles, avec lavabo ou douche
  • Une salle de détente avec télévision, lecture et jeux accessible à l’étage avec les autres estivants.

Quoi de mieux qu'un peu de verdure normande pour faire une halte dans la nature ?

Géographie et activités

Entre terre et mer, patrimoine culturel et naturel

Idéalement située entre Caen et la mer, Douvres-la-Délivrande est dynamique et agréable à vivre. Dotée d’un riche passé historique et d’un patrimoine conséquent, Douvres offre également de nombreux commerces, un marché des saveurs, un centre aquatique « Aquanacre » et un centre culturel « C3 le Cube ». Elle est également connue pour son cimetière militaire britannique et son musée  franco-allemand du Radar 44, vestige du Mur de l’Atlantique.

Un grand nombre d’activités et de lieux sont accessibles depuis le couvent lors de votre temps de retraite, accessibles à pied, en voiture ou à vélo (notamment le long de la Vélomaritime) qui vous emmènera à la plage la plus proche en quelques coups de pédales ! 

A Courseulles sur Mer :

  • le Centre Juno Beach : unique musée canadien des Plages du Débarquement. À noter : tarif préférentiel pour les cyclistes et ses équipements adaptés
  • la pause photo depuis la jetée en bois
  • la Croix de Lorraine et le parc Juno
  • le marché aux poissons sur le port de pêche tous les matins
  • l’observation de la faune et de la flore aux abords de la Seulles
  • la rue commerçante avec ses petites boutiques de souvenirs.

A Bernière sur Mer :

  • la Maison des Canadiens – la 1ère maison libérée par voie maritime le 6 juin 1944
  • les vestiges du Mur de l’Atlantique
  • le parcours mémoriel Remem’Bernières
  • la balade le long du Marais du Platon
  • le joli patrimoine historique du centre-ville, notamment l’église et son remarquable retable de pierre du XVIIe siècle…

Juno Beach à 15mn en voiture du couvent pour prendre un bol d'air frais normand !

Voici plus de propositions pour la Normandie !

En cliquant sur "Accepter", vous acceptez que des cookies soient stockés sur votre appareil.