Les petits frères de l'Agneau - Lyon

À Lyon, sur les bords de la Saône, dans le quartier populaire de Vaise, les petits frères de l’Agneau ont installé depuis 2019 leur « fraternité » dans un ancien presbytère.


Ils invitent les jeunes hommes qui le désirent (18-30 ans) à faire l’expérience de leur vie quotidienne, vie de service humble, de prière et de mission mendiante.


Les retraites organisées par la communauté

Carême : Approchez-vous du Seigneur
03/03/2023 - 05/03/2023
Jeunes 18-30 ans
Je découvre

L'Maison et la communauté

Le Maison et la communauté

Le Maison et la communauté

La Maison et la communauté

Petite histoire de la Communauté de l'Agneau

La « Communauté de l’Agneau » a été fondée en France - en 1981 les « petites sœurs de l’Agneau », puis en 1990 les « petits frères de l’Agneau » - dans la lignée des ordres mendiants, dans les pas de saint Dominique et de saint François d’Assise. En janvier 1983, la première communauté est fondée dans un quartier défavorisé de Perpignan.

C’est aujourd’hui une communauté internationale : les petites sœurs, au nombre de 170 environ, sont présentes dans 18 fraternités ; les petits frères, qui sont une quarantaine, dans 8 fraternités en Europe et dans les Amériques. Leur langue commune est le français.

Le surlendemain de son élection, au cours d’une rencontre avec la Communauté, le pape François, qui nous avait accueilli à Buenos Aires en 1994 lorsqu’il y était archevêque, nous prodiguait ainsi ses encouragement : « Merci pour ce que vous faites dans l’Église. Jean-Paul II et le Pape Benoît ont insisté : plus que des maîtres, il faut des témoins. Vous avez une grande capacité à être des témoins. Pure grâce. Conservez-la. Le témoignage de votre vie par la prière, la liturgie, la demande du pain quotidien, l’auto-stop est un témoignage de pauvreté et de joie. Pour cela, les gens vous aiment et je veux vous remercier beaucoup pour cela. » (Pape François – 15 mars 2013). 

 

Les petits frères et petites sœurs en plein soleil sur la butte de la Croix-Rousse dominant Lyon !

La Communauté de l'Agneau à Lyon

Les petites sœurs, présentes à Lyon depuis 2013, vivent dans le petit monastère « Lumière de l’Immaculée », sur le plateau de la Croix-Rousse. Les petits frères, arrivés en 2015, vivent dans le presbytère de l’église Saint-Charles-de-Serin, au bord de la Saône.


Ils y mènent une vie qu’ils désirent joyeuse, humble et fraternelle, fondée sur la prière liturgique et la méditation incessante de la Parole de Dieu.

Ils sont aussi envoyés deux par deux comme des pèlerins et des mendiants, par les rues et les places, à la rencontre des plus pauvres et de tous, pour témoigner de la joie qui les anime, dans les pas de saint Dominique de Guzmán (1170-1221) et de saint François d'Assise (1181-1226) et par là même annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus, l’Agneau de Dieu.


Les petits frères accueillent les jeunes hommes (18-30 ans) pour un temps de rencontre avec le Seigneur, en partageant tout simplement leur vie quotidienne : temps d’écoute de la Parole de Dieu, d’amitié fraternelle et d’abandon à la Providence. Tout cela dans un écrin de silence, au cœur d'une ville dynamique. 

Mendiants, les petits frères de l'Agneau sont par nature avenants et aiment aller à la rencontre de ceux qu'ils croisent !

Ce qui vous attend pendant votre retraite spirituelle

Les petits frères vous attendent pour partager leur quotidien de petit frère mendiant, c'est-à-dire une vie pauvre qui repose sur la rencontre et le partage, loin du confort et de la surconsommation.

Une retraite spirituelle individuelle au rythme des petits frères mendiants à Lyon

Destiné aux jeunes hommes (18-30 ans), les retraites individuelles ou en groupe (maximum quatre personnes), sont une invitation à venir partager leur vie quotidienne :

  • vie de prière
  • vie de service fraternel
  • vie de mission mendiante

Les petits frères organisent régulièrement (en particulier pendant l'Avent en décembre ou durant le Carême, avant Pâques) des séjours thématiques organisés pour les jeunes avec des enseignements, des temps de partage, de silence, de services, de cuisine... et de surprises !

La famille des Petits Frères au grand complet à Lourdes en 2021 avec la visite surprise de la petite Espérance en bas à droite. 

Emploi du temps de ministre type d'un Petit Frère

De 5h45 à 22h, les Petits Frères sont au four et au moulin tout au long de la journée. Voici une journée type :

  • 5h45 : lever.
  • 6h30-8h15 : prière du matin.
  • 8h15-9h00 : petit déjeuner.
  • 9h00-10h00 : étude.
  • 10h00-11h30 : services.
  • 11h30-12h30 : prière du milieu du jour ou messe.
  • 12h30-18h00 : déjeuner ou mission mendiante dans la ville puis services.
  • 18h-19h45 : prière du soir ou messe.
  • 20h00-22h00 : dîner ou mission auprès des plus pauvres dans la ville, puis complies.

Retraites pour les jeunes, hommes et femmes (18-30 ans)

Les petits frères organisent aussi au cours de l’année, ensemble avec les petites sœurs, 3 retraites ouvertes aux jeunes (18-30 ans), hommes ou femmes : en général à l’automne, autour du Nouvel An et au début du Carême. Au programme : enseignements, temps de partage, de silence, de services, de cuisine... et de surprises !

La contemplation de magnifiques icônes a une place importante dans la prière des petits frères

Géographie et activités

Vivre l'expérience de la pauvreté le temps d'une retraite spirituelle à Lyon

Un temps de retraite à la Communauté de l'Agneau ne s'apparente guère à un temps de découverte touristique. Au cœur de Lyon, il est recommandé de se consacrer intégralement aux activités proposées par les petits frères afin de vivre pleinement l'expérience de la pauvreté et de la mendicité.

Cependant, vous pouvez tout à fait prévoir de consacrer un certain nombre de jours à votre retraite, et quelques jours, en amont ou en aval, pour découvrir Lyon : Notre-Dame de Fourvière, le Vieux Lyon, le parc de la Tête d'or, le quartier de la Confluence, le Stade Gerland, le pont Lafayette ou les berges du Rhône !

L'accueil chez les petits frères est familial, il s'agit donc de mettre et débarrasser la table, comme dans toute famille...

Une communauté monastique au cœur de Lyon (69)

La ville de Lyon, « capitale des Gaules », a gardé de beaux vestiges de l’antiquité romaine (théâtres et musée de Fourvière, etc.) C’est dans cette ville que s’est implantée la première communauté chrétienne de France, dont saint Irénée est le principal témoin. C’est cette ville aussi qui a connu les premiers martyrs de France : sainte Blandine et ses compagnons, mis à mort dans l’amphithéâtre des Trois-Gaules.

Le quartier de la Croix-Rousse est à lui seul un lieu relativement connu, marqué par son passé ouvrier. En effet, il s'agissait du quartier des canuts, ouvriers de la soie. Vous y découvrirez donc la Maison des Canuts ainsi que la Fresque des Canuts qui vous permettra de connaître mieux l'histoire de ces ouvriers dont le nom reste associé à trois révoltes (1831, 1834 et 1848). 

Dans le quartier du Vieux Lyon (à 3km de la Fraternité de l'Agneau), vous découvrirez la magnifique cathédrale Saint-Jean. En déambulant dans les rues du Vieux Lyon, vous rencontrerez également un élément caractéristique de l'architecture lyonnaise : les traboules, passage étroit entre deux pâtés de maison. 

Autre monument religieux incontournable : la basilique Notre-Dame de Fourvière. Accessible par escalier pour les plus courageux ou par funiculaire pour ceux qui le souhaitent, la basilique vous surprendra par la richesse de son décor intérieur. Vous pourrez également profiter d'un panorama unique de Lyon et des Alpes

Fourvière offre une vue surplombante sur Lyon
En cliquant sur "Accepter", vous acceptez que des cookies soient stockés sur votre appareil.