Magdala - Fraternités Monastiques de Jérusalem

Dans les forêts de la Sologne se cache un petit coin de quiétude : Magdala.

Cet ancien pavillon de chasse est repris à partir de 1985 par les Fraternités Monastiques de Jérusalem pour devenir un lieu de recueillement et de joie missionnaire.

Les retraites organisées par la communauté

Stage « Parole et aquarelle »
13/09/2024 - 15/09/2024
Adultes
Je découvre
Le dialogue conjugal, base de la spiritualité du couple.
29/06/2024 - 30/06/2024
Familles
Je découvre
Stage de flûte à bec
08/06/2024 - 09/06/2024
Adultes
Je découvre

L'Monastère et la communauté

Le Monastère et la communauté

Le Monastère et la communauté

La Monastère et la communauté

Le Monastère et la communauté

Le Monastère et la communauté

Le Monastère et la communauté

Le Monastère et la communauté

Petite histoire des Fraternités monastiques de Jérusalem

Depuis 1975, les Fraternités monastiques de Jérusalem rassemblent des hommes et des femmes appelés à chercher et goûter ensemble l'amour de Dieu dans le monde. Ce sont des religieuses et religieux non cloîtrés, c'est-à-dire non soumis à résidence et libres de leur déplacements. Leur communauté offrent des oasis de prière ouvertes à tous ceux qui le souhaitent, selon le mode de prière monastique.

En effet, en 1975, c'est à cette date que le cardinal François Marty, archevêque de Paris, et l'Abbé Pierre-Marie Delfieux, aumônier des élèves de la Sorbonne, décident de fonder une nouvelle communauté. Elle s'inscrit dans la continuation des communautés du Renouveau charismatique - mouvement de réveil spirituel prenant essor à partir des années 1960 suite au Concile Vatican II. 

La vocation de cette communauté est d'offrir un espace de prière dans les milieux urbains. Pour autant, les Fraternités se déclinent en plusieurs communautés avec des missions bien distinctes, certaines ont une vocation essentiellement contemplative (vie de prière), d'autres, une dynamique évangélisatrice (partage de leur foi) ou encore dans des paroisses, au service de l'Église !

Ainsi, les communautés sont envoyés aussi bien dans les villes (au cœur de Paris, à deux pas de l'Hôtel de Ville par exemple) que dans les hauts lieux spirituels (comme au Mont-Saint-Michel par exemple) ou que dans des maisons à l'écart (comme ici à Magdala), dédiées au silence et au ressourcement spirituel. 

Petite rencontre et moment de discussion et de partage sur les rives de l'étang. 

La communauté des "Fraternités monastiques de Jérusalem" à Magdala en Sologne

Avant les années 1980, un pavillon de chasse solognot appelé « La Briquerie » appartenait à Louis Bérard. Devenu veuf en 1981, il décide de rejoindre les Fraternités Monastiques de Jérusalem et de faire don de ce bien par la même occasion. Les Statuts des Fraternités disposent que la Congrégation ne peut détenir de bien immobilier, et il est décidé alors d'en faire don à l'évêché de Blois. 

Dans les années 1980, les Fraternités Monastiques s'installent donc à « La Briquerie ». Le lieu est rebaptisé Magdala. S'ensuivent de nombreux travaux, rendus nécessaires par le nombre croissant de demandes d'accueil et d'hébergement. Petit détail d'importance pour situer le cadre géographique : le site de Magdala est niché au cœur d'une forêt de 135 hectares. 

En 1985, les boxes des chevaux sont aménagés en cellules et prennent le nom de Siloé ainsi que l'étage supérieur, renommé Cénacle, tandis que l'écurie devient l'oratoire. En 1989, l'ancienne grange devient la grande chapelle ; l'autel est consacré à la lueur des vitraux réalisés par Henri Guérin (1929-2009, peintre-verrier de renom. Viennent ensuite Mont Sion (1989), Aïn Karim et Béthanie (1991), la Maison de Pierre (1994), Nazareth (1995), Ephraïm (1999) et Bethléem (2003). 

Vous l'avez sans doute compris, les Frères et Soeurs des  Fraternités monastiques de Jérusalem aiment renommer leurs salles et bâtiments à partir du vocabulaire de la géographie biblique !!

Ding dong, ding dong, entendez-vous l'appel de la vie monastique le temps d'un weekend ? 

Ce qui vous attend pendant votre séjour

Les mille et une activités qui vous attendent à Magdala

La mission des Fraternités de Jérusalem à Magdala est une mission d’accueil : accueil de groupes, mais aussi de retraitants individuels qui veulent venir passer quelques jours dans la solitude et le silence de la forêt.

Ce lieu de nature et de beauté est porteur d’une grâce toute particulière d’intériorité et de silence. Le silence extérieur aide à le goûter à l’intérieur : il est aussi vital que l'air que nous respirons ! Partager l'expérience monastique vous introduira à la grâce du vrai silence.

La communauté de Magdala vous attend avec une belle palette d'activités à vous proposer :

  • Lectio divina (type de prière qui comprend lecture des textes sacrés, leur méditation et une prière personnelle). 

  • Groupe de prière autour de la Bible. 

  • Travaux manuels (jardinage, cuisine, etc). 

Des retraites avec des thèmes spécifiques sont régulièrement organisées à Magdala, n'hésitez pas à jeter un coup d'œil dans les séjours thématiques. 

Bénévole d'un jour, d'un week-end, d'une semaine ?

Magdala accueille tout au long de l'année des bénévoles qui souhaitent passer du temps dans le cadre d’une vie monastique centrée sur l’accueil et la prière, en participant à la vie fraternelle, aux offices et à certains travaux. Côté pratique :

  • Possible dès 18 et jusqu'à 75 ans

  • Les bénévoles sont pris en charge pour la pension en échange de  services.

« Être bénévole à Magdala, c'est tout à la fois vivre une expérience fraternelle, humaine et spirituelle. Magdala, au cœur de la forêt solognote, c'est pour moi un lieu privilégié : la communauté est accueillante et chaleureuse ; je me sens utile et j'ai le sentiment de faire plaisir ; je peux donner un coup de main en fonction de mes compétences dans un climat paisible. J'apprécie aussi de pouvoir participer très librement à la vie liturgique. A Magdala, je me sens chez moi et cela n'a pas de prix ! »

Avis aux parents épuisés : les enfants sont à l'écart ! Vous pourrez vous reposer pleinement !

Vivre une retraite spirituelle à Magdala, au cœur d'un joyau et d'un écrin sauvage

Le monastère peut recevoir jusqu'à 80 personnes, réparties en chambres simples, doubles ou triples. Certaines chambres donnent sur l'étang ainsi que le réfectoire. 

Un oratoire et une chapelle sont à votre disposition pour prendre un peu de temps avec le Bon Dieu quand bon vous semble. 

Pour nourrir votre réflexion, la communauté met également à votre disposition deux bibliothèques

Si vous devez vous reconnecter à vos écrans ou à votre travail quelques instants, plusieurs salles de réunions avec tables et vidéo projecteur sont également disponibles - même si l'idée c'est de se déconnecter !

Enfin, un grand amphithéâtre permet de se rassembler en grand nombre pour des événements particuliers. 

Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas ...

Géographie et activités

Entre forêts giboyeuses de Sologne et châteaux de la Loire

La Sologne est à proximité des nombreux châteaux de la Loire et à seulement 50 minutes de route du château de Chambord. Dans un périmètre d'environ 1h de route se situent plusieurs villes avec un riche patrimoine culturel : Orléans, Vierzon, Bourges, Tours, etc. 

Les forêts de Sologne sont connues pour la chasse mais aussi pour les randonnées ; à vélo, à pieds ou à cheval. Dans le village de Villeny, vous pourrez découvrir la Maison du Cerf, consacrée intégralement aux cervidés. 

Dans le village de La Ferté-Imbault (dont dépend Magdala), se dresse le château, plus vaste forteresse en briques de Sologne, longtemps de la famille d'Estampes. 

Une vue d'ensemble de votre prochaine destination.
-
+
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Réserver ma retraite
En cliquant sur "Accepter", vous acceptez que des cookies soient stockés sur votre appareil.