Monastère du Mesnil Saint-Loup

Dans l'Aube, dans le village du Mesnil Saint-Loup, les frères du monastère Notre-Dame-de-la-Sainte-Espérance vivent selon la Règle de saint Benoît.

Ils accueillent à l'hôtellerie toute personne à la recherche d'un temps de retraite spirituelle ressourçant !

-
+

Les réservations avec cet établissement devront être approuvées

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Les retraites organisées par la communauté

Pas d'events dans cette abbaye

L'Monastère et la communauté

Le Monastère et la communauté

Le Monastère et la communauté

La Monastère et la communauté

Le Monastère et la communauté

Le Monastère et la communauté

Le Monastère et la communauté

Le Monastère et la communauté

Petite histoire de la communauté du Mesnil Saint-Loup

Mesnil Saint-Loup, en Champagne : dans ce petit village de France, au milieu du XIXème siècle, le curé, l’abbé Ernest André, cherche à réveiller la foi parmi ses paroissiens. "Notre-Dame de la Sainte-Espérance, convertissez-nous", tel est le leitmotiv de la prière mariale qui inspire ce programme de ressourcement. Mais cet homme épris d’absolu ne se contente pas de prêcher à ses paroissiens : c’est tout son être qu’il engage dans ce désir de conversion.

Ce désir qui pour lui prendra forme d’un engagement dans la vie monastique à l’école de saint Benoît, selon cette "idée du moine" qu’il avait perçue dans sa jeunesse : "il me semblait voir le monastère dans la paix de cette solitude ; et le moine lui-même, dégagé des choses de la terre, et recueilli en la Majesté de Dieu, qu’il adorait et chantait."

Cette semence a pris le temps de germer... et la communauté a été fondée en 1864, par celui qui prit le nom de Frère Emmanuel. Elle est à l'origine de la reprise de l'abbaye du Bec-Hellouin, en 1948. Après une période de mise en sommeil, elle reprend vie en 1976, avec l'arrivée de plusieurs frères du Bec.

Des moines vivant selon la Règle de saint Benoît

Après bien des déconvenues, le Père Emmanuel peut affilier sa communauté en 1886 à la Congrégation bénédictine de Mont-Olivet ; cette dernière est née au XIVème siècle de l’appel de saint Bernard Tolomei et de plusieurs compagnons, tous siennois, qui après quelque temps de vie solitaire, fondent un monastère, Sainte-Marie-de-Mont-Olivet, lequel deviendra bientôt la tête d’un nouveau rameau de l’Ordre bénédictin.

Les moines de la communauté sont donc bénédictins olivétains. Toujours demeurée de taille modeste, la communauté est actuellement composée de 5 frères. Ils célébrent l'office à la chapelle du monastère, à laquelle tout le monde a accès. De matines (5h30) à complies, la louange de Dieu est au coeur de leur vie.

Selon ce que demande saint Benoît dans sa Règle, les moines travaillent de leurs mains, dans un atelier de céramique (vendue sur place). Ils ont aussi créé les Éditions des Quatre Vivants en 2017. L'accueil, soit aux parloirs pour l'accompagnement spirituel, soit à l'hôtellerie, représente une part importante de la vie quotidienne de la communauté.


Ce qui vous attend pendant votre retraite spirituelle

Une retraite spirituelle au monastère du Mesnil Saint-Loup

Les retraites à l'hôtellerie peuvent être de différentes tailles en nombre de personnes accueillies, individuelles, familiales, de groupes... En raison du petit nombre de frères, ils n'organisent généralement pas de retraites prêchées, mais il est courant que l'un d'entre eux intervienne à la demande d'un groupe, soit pour témoigner sur sa propre vie, soit pour donner un enseignement.

Chaque hôte a la possibilité de rencontrer un frère pour échanger, faire le point sur sa vie, se confesser...

Selon les compétences et les besoins, il est bien sûr possible d'aider en travaillant au jardin ou dans les maisons. La participation aux offices demeure le 1er rendez-vous de ces journées de retraite. La durée du séjour est à déterminer avec le frère hôtelier.

Une hôtellerie adaptée aux séjours spirituels

L'hôtellerie consiste en une ancienne ferme située dans le village, à 2 minutes à pied du monastère. Elle dispose de :

  • 16 lits sur 10 chambres, dont une à 3 lits, 4 chambres doubles, et 5 chambres individuelles.

  • petites bibliothèques à la disposition des hôtes.

  • une ancienne cave est aménagée en oratoire, avec le Saint-Sacrement.

  • une grange aménagée pouvant accueillir une cinquantaine de personnes pour des conférences et sessions.

  • un jardin clos et vaste.

En raison de notre petit nombre, nous ne fournissons pas les repas, sauf pour les messieurs, reçus au réfectoire monastique. Il est possible de faire la cuisine sur place (et, pour les groupes, de faire appel à un traiteur).



Géographie et activités

Le village de Mesnil Saint-Loup, dans l'Aube, comprend environ 600 habitants. C'est un village calme, agricole, mais aussi à proximité de Troyes (25 km), où beaucoup travaillent.

La culture céréalière intensive a imprimé aux paysages sa marque caractéristique qui faisait dire à une ancienne: "Au Mesnil, le ciel prend toute la place!".

Une retraite spirituelle dans l'Aube


On peut se promener à pied ou en vélo dans les champs; en voiture, il y a de jolis bois proches du village.

L'Aube est réputée pour son patrimoine religieux, avec la plus grande surface de vitraux classés. Les églises de Troyes, de Chaource, de Villemaur... sont exceptionnelles.

La gare SNCF la plus pratique est celle de Troyes ; la ligne de Sens est aussi accessible.


En cliquant sur "Accepter", vous acceptez que des cookies soient stockés sur votre appareil.