Notre-Dame de Joie à Pontcalec (Dominicaines du Saint-Esprit)

No items found.

A Pontcalec, les soeurs dominicaines du Saint-Esprit mènent une vie de religieuses dont la tâche principale est l'enseignement. 

Elles accueillent en plus toute personne en quête de ressourcement et proposent un cadre idéal pour une retraite spirituelle, au cœur de la Bretagne, dans un domaine verdoyant d'une vingtaine d'hectares ! Dépaysement garanti !

L'Monastère et la communauté

Le Monastère et la communauté

Le Monastère et la communauté

La Monastère et la communauté

Sur les terres de Bretagne, l'histoire du domaine de Pontcalec

Le domaine de Pontcalec a eu pour premiers propriétaires les barons d’Hennebont, qui cédèrent la seigneurie aux ducs de Bretagne en 1281.

Aux siècles suivants et au fil des alliances, les terres passèrent dans les mains de grandes familles bretonnes. En 1657, la terre de Pontcalec fut érigée en marquisat par le roi Louis XIV au profit d’Alain de Guer. 

Le domaine de Pontcalec doit sa célébrité à la conspiration durant laquelle la noblesse bretonne tenta de s’élever contre le pouvoir royal. Ce soulèvement se solda par un échec. Le marquis de Pontcalec y prit part et fut décapité à Nantes en 1720 avec trois de ses compagnons.

Au début du XIXe siècle, Armand de Guer, sixième et dernier marquis, établit une verrerie puis une usine à traiter le fer. La société anonyme de cette exploitation prit en 1825 le nom de "Compagnie des Hauts Fourneaux et Forges de Pontcalec". Mais celle-ci fit faillite et le domaine fut racheté par la famille de Cossé-Brissac. C'est elle qui fit construire l’actuel château, en 1882

Un domaine verdoyant de 20 hectares vous attend à Pontcalec !

Les Dominicaines du Saint-Esprit, des religieuses au service de l'enseignement

Pendant la Seconde Guerre mondiale, des équipages allemands de la base sous-marine de Lorient occupèrent les lieux jusqu'à la Libération et les bois de Pontcalec furent le théâtre de nombreuses actions de la Résistance

Le 11 octobre 1955, le domaine fut vendu au Père Victor-Alain Berto, prêtre du diocèse de Vannes, qui y installa l’Institut des Dominicaines du Saint-Esprit, fondé dès les années 1936-1938 pour se consacrer à l'accueil des orphelins de la région dans le "Foyer d’enfants Notre-Dame de Joie". 

En bordure du parc du château, se trouve aussi la chapelle Saint-Anne-des-Bois, édifiée en 1865 par la comtesse de Cossé-Brissac à la naissance de sa fille après trois garçons, conformément à la promesse qu’elle avait faite à sainte Anne. De petites dimensions, la chapelle fut conçue à l’origine pour le service exclusif des châtelains. Mais elle accueille désormais de nombreux pèlerins ou promeneurs toute l'année.

Une très belle chapelle pour vous ressourcer à Pontcalec en compagnie des soeurs

Ce qui vous attend pendant votre retraite spirituelle

Notre-Dame de Joie, la maison-mère des Dominicaines du Saint-Esprit

L'Institut des Dominicaines du Saint-Esprit a été fondée autour de l'œuvre de Notre-Dame de Joie, qui se consacrait à l'accueil des orphelins pendant la guerre de 1939-1945 puis au-delà. 

Son fondateur, le père Victor-Alain Berto, professeur de philosophie à Pontivy puis directeur au Séminaire de Vannes, fit appel à certaines de ses grandes élèves pour l'aider à s'occuper de ces enfants pauvres. Cela correspondait aussi au désir de ces jeunes filles qui aspiraient à se consacrer au service de Dieu dans une œuvre d'éducation. Celles-ci s’engagèrent peu à peu dans une vie commune de forme dominicaine. La communauté accueillit des vocations et fonda plusieurs écoles en France. 

Actuellement, la communauté compte environ 90 Sœurs, réparties en quatre lieux différents. Pontcalec est la Maison-Mère.

En 1974, la communauté a ouvert un Collège-Lycée en installant des bâtiments dans une partie de la propriété, dans les bois de Pontcalec. Il s'agit d'un pensionnat de jeunes filles, l'Institution Saint-Thomas d'Aquin

Le château de Pontcalec, Maison-Mère des Dominicaines du Saint-Esprit.

Les religieuses peuvent accueillir au sein de leur hôtellerie :

  • des groupe de jeunes, d'une session, d'un camp de guides aînées ;
  • des jeunes filles en révisions d'examens ;
  • des retraitantes individuelles pour un temps de discernement, de ressourcement ou de repos.

Les activités qui rythment la journée à Pontcalec

Les offices, chantés en grégorien, la messe quotidienne en latin, les cours à donner aux élèves, l'étude et la prière personnelle rythment la journée de chaque soeur. Le parc et le château occasionnent aussi un certain nombre de tâches matérielles ou d'entretien comme le jardinage ou le bricolage.

Les retraitantes peuvent assister aux offices ou à la messe, et profiter du calme et de la paix des lieux.

Les Sœurs proposent de mettre à la disposition des hôtes une des maisons d'accueil, en les laissant vivre un séjour en autonomie, sans activité particulière. Il y a 3 maisons d'hôtes disponibles pour accueillir des retraitants. 

Une grande maison de 16 places avec :

  • un rez-de-chaussée (toilettes, cuisine équipée, grand salon – salle à manger) ; 
  • un 1er étage (3 douches et 2 toilettes, 4 chambres : 3 avec deux lits simples et 1 avec un lit double et un lit simple) ;
  • et un 2ème étage (2 toilettes et 1 douche, 3 chambres de deux ou trois lits simples). 

Une petite maison pour 3-4 personnes avec :

  • un rez-de-chaussée avec une cuisine équipée, une salle de bain avec baignoire et douche, des toilettes, une salle de séjour.
  • à l'étage : 2 chambres, une avec 1 lit double, l'autre avec deux lits simples.

Une grande maison plus rustique (idéale pour accueillir des groupes scouts ou des retraites de jeunes), avec :

  • une grande salle et une cuisine au rez-de-chaussée, une douche et des toilettes à l'étage, ainsi que 5 chambres.

Plongez dans le quotidien des soeurs (en contre-plongée)

Une école de vie à Pontcalec !

Les Dominicaines du Saint-Esprit proposent aux jeunes filles entre 21 et 30 ans de passer un temps défini (de trois à neuf mois, selon les disponibilités de chacune) afin de vivre à leurs côtés !

L’occasion durant cette année d’école de vie de faire l’expérience du service dans une école et de la vie avec une communauté religieuse.

Les soeurs proposent une formation spirituelle, intellectuelle (cours de philosophie, de théologie) et humaine de celles qui tenteront l’expérience. C’est une occasion privilégiée pour réfléchir à son avenir à l’aide de l’accompagnement des soeurs. Alors, prête à franchir le pas ? Si oui, n'hésite pas à les contacter !

Géographie et activités

Pontcalec : un lieu de retraite spirituelle et de ressourcement dans le Morbihan

Au cœur de la Bretagne, le domaine de Pontcalec est situé au cœur de la forêt domaniale de Pontcalec, dans la vallée du Scorff, à 10 minutes de la ville de Plouay, réputée pour ses courses de vélo.

La Maison-Mère se trouve à environ 30 minutes des premières plages du Golfe du Morbihan (Larmor-Plage, Guidel...), à seulement 30km au Nord de Lorient.

La gare SNCF la plus proche est celle de la ville d'Hennebont, à environ 25 minutes en voiture. Il existe des navettes en bus, qui font la liaison entre la gare d'Hennebont et la ville de Plouay ou le village de Berné (lignes CTRL n°40 E ou 15). La même ligne dessert aussi la gare de Lorient, située à 35 minutes en voiture de Pontcalec.

Les Dominicaines ne dédaignent pas une sortie communautaire à la plage pendant les
vacances !

VTT et chauves-souris : les activités et lieux d'intérêt autour de Pontcalec

La vallée du Scorff offre aux visiteurs et aux habitants de la région un riche terrain de jeux pour des promenades et activités en plein air : pêche, kayak, randonnée à pied (circuits GR) ou en  VTT, cueillette de champignons…

À deux kilomètres se situe le village de Kernascléden, connu pour sa très belle église de style gothique flamboyant, dans laquelle on peut admirer de splendides fresques et peintures murales du XVème siècle, très bien conservées. Une colonie de chauve-souris a élu domicile dans le clocher de l'église ! C’est pourquoi, juste à côté, les promeneurs peuvent visiter la Maison de la chauve-souris où on leur fera tout connaître du monde mystérieux de ces demoiselles de la nuit.

La région est aussi connue pour ses villes de caractère : Pont-Scorff, Hennebont, Le Faouët... où les promenades culturelles et spirituelles sont possibles toute l'année.

Pontcalec est situé à une heure environ du sanctuaire de Sainte Anne d'Auray, qui attire des pèlerins toute l'année, et à 1h de la ville de Vannes.

En cliquant sur "Accepter", vous acceptez que des cookies soient stockés sur votre appareil.