Abbaye de Maredret (en construction)

Perle cachée dans son écrin de verdure, l'abbaye de Maredret domine la vallée de la Molignée. Ceinte de murs de pierres, l'abbaye compte vingt bénédictines qui reposent sur ses vergers, potagers et jardins pour leur alimentation et celle de leurs hôtes qu'elles attendent pour partager leur joie et leur paix !

Les retraites organisées par la communauté

Pas d'events dans cette abbaye

L'Abbaye et la communauté

Le Abbaye et la communauté

Le Abbaye et la communauté

La Abbaye et la communauté

Le Abbaye et la communauté

Le Abbaye et la communauté

Le Abbaye et la communauté

Le Abbaye et la communauté

Petit laïus historique

Face aux vagues successives de destruction des abbayes et monastères liées à la Réforme au XVIè siècle et à la Révolution française au XVIIIè siècle, les communautés religieuses avaient presque disparues de Belgique. Mais au milieu du XIXè siècle, la Belgique connut un Renouveau Religieux, insufflé par des familles qui voulurent soutenir la naissance de nouvelles communautés religieuses. 

C'est ainsi qu'une première abbaye fut fondée en Belgique par des moines venus d'Allemagne, de l'abbaye de Beuron : l'abbaye de Maredsous vit le jour. Le premier Père Abbé fut le Père Hildebrand de Hemptinne, jeune prêtre provenant de la ville de Gand et entré dans les ordres à Beuron. Sa famille finança la construction de l'abbaye et vingt ans plus tard, c'est sa petite sœur, Agnès de Hemptinne, qui fonda la première abbaye féminine de Belgique : l'abbaye de Maredret, située à seulement 500 mètres de l'abbaye de Maredsous, fut bâtie. 

Agnès de Hemptinne partit, accompagnée de six autres jeunes religieuses, à l'abbaye de Solesmes pour y suivre une formation de deux ans. C'est en 1893 que les sept jeunes religieuses arrivent à Maredret pour y fonder la Communauté des Saints Jean et Scholastique. Une fois de plus, c'est la famille de Hemptinne qui finança la construction de cette abbaye, sur des terres données par la famille Desclée

Dès lors, les jeunes sœurs créèrent un atelier d'enluminure, qui acquerra rapidement une solide réputation grâce à leur talent dans cet art. On retrouve des œuvres issues de Maredret dans différents musées parisiens, londoniens, newyorkais et même vaticanais. 

Alors que la communauté vivait cloîtrée et presque en autarcie, l'abbaye est construite sur un terrain d'une quinzaine d'hectares et entourée de hauts murs de pierres naturelles, provenant de la carrière du domaine. Cet enclos comprend des vergers, potagers, prairies, bois, un jardin de plantes médicinales, une source d'eau, et une magnifique ferme.

Alors que l'abbaye comptait près de 95 sœurs à la veille de la Seconde Guerre Mondiale, elle ne compte aujourd'hui plus qu'une vingtaine de religieuses, venues de différents continents : Europe, Asie et Afrique. C'est depuis 1960 qu'elles ne vivent plus cloîtrées et qu'elles accueillent des hôtes au sein de leur communauté. Ce nouveau charisme d'ouverture au monde traduit leur volonté de rayonner et de témoigner de l'Amour du Christ pour chacun par leur accueil chaleureux. 

Les bénédictines de Maredret

La communauté bénédictine de Maredret désire partager autour d'elle le message du Christ, sa paix et sa joie, non seulement en accueillant dans son abbaye des personnes pour des séjours (courts ou longs) mais aussi en organisant des activités spirituelles et artistiques.

Les activités spirituelles comprennent :

  • Temps de prières : eucharistie, offices quotidiens, chapelets du mois de mai. 

  • Journées de ressourcement avec enseignements

  • Journées pour oblates.

  • Journées à la suite de saint Benoît ou de sainte Hildegarde.

  • Temps de chants grégoriens (notamment la procession de l'Assomption). 

  • Temps de retraites (animés par les sœurs ou par des religieux ou laïcs extérieurs à la communauté). 

Les activités artistiques comprennent :

  • Activités dédiées à l'art de l'enluminure et à la calligraphie, ou encore à l'art floral et au sumi-e

  • Activités de chant grégorien

Les soeurs de Maredret ont une grande dévotion pour sainte Hildegarde de Bingen, abbesse allemande bénédictine du XIIème siècle, sainte et Docteur de l'Église. Elles essaient de partager ses enseignements spirituels, théologiques, médicaux et médicinaux, alimentaires et culinaires, ou encore gemmologiques en organisant des stages, des ateliers, des journées, etc. Certaines journées de formation sont dédiées aux huiles essentielles, à l'herboristerie, aux cours de jardinage etc.

Ce qui vous attend pendant votre retraite spirituelle

Les retraites proposées à Maredret

Séjour pour jeunes filles

Les religieuses accueillent des jeunes filles souhaitant découvrir la vie monastique pour des retraites de quelques jours à une semaine. Pendant ces retraites, vous serez en immersion au cœur de l'abbaye avec les sœurs pour découvrir la prière communautaire, le travail des sœurs et plus généralement la vie rythmée par le travail, la prière et le repos selon la règle de saint Benoît

Autres retraites

Les bénédictines proposent de nombreuses autres retraites, dont :

  • Retraites selon les écrits du chanoine Caffarel : pour garçons et filles. 

  • Retraites avec les Veilleurs de la Cité : pour garçons et filles.

  • Retraites de la Divine Volonté : pour garçons et filles.

Certaines retraites organisées par des personnes extérieures à la communauté sont parfois accueillies à l'abbaye de Maredret ("Il est grand le mystère de la foi !", "En chemin vers la perfection de la charité avec sainte Thérèse de Lisieux", etc.).

Déroulé des retraites

Pendant les temps de retraite, les retraitants sont accompagnés spirituellement par les animateurs. 

Les retraitants participent pleinement à la vie de la communauté et sont attendus pour aider à mettre le couvert, débarrasser les tables, faire la vaisselle.

Ceux qui le souhaitent pourront aider au potager de l'abbaye. 

Pour les retraites dédiées aux jeunes filles, celles-ci bénéficient de temps d'écoute et d'accompagnement privilégiés. Elles seront aussi mises à contribution dans la vie de la communauté ; en cuisine, au potager, auprès des animaux, dans le magasin et la bibliothèque. Elles pourront aussi suivre les cours de chant, d'instrument de musique, d'enluminure, de tricot ou encore de couture avec les sœurs. En somme, elles sont pleinement intégrées dans la vie de la communauté. 

L'hôtellerie de l'abbaye

L'hôtellerie de l'abbaye se trouve dans les bâtiments de l'abbaye (en pierre bleue de style néogothique) et compte environ 60 lits. Les chambres simples et doubles se trouvent dans les différentes ailes de l'abbaye. C'est dans ces chambres que jadis les sœurs ont dormi quand elles étaient encore nombreuses (95 religieuses en 1940). Les chambres sont très épurées et sobres et contiennent un ou deux lits à une personne, un évier, une armoire, un bureau, une chaise et un fauteuil. Les sanitaires (douche, wc, bain) se trouvent au bout des couloirs.

L'atmosphère est paisible et chargée d'histoire et de prières. Un oratoire est à la disposition des hôtes pour un cœur à cœur avec le Seigneur de nuit comme de jour. Un salon pour lire, une petite bibliothèque, différentes salles de différentes tailles pour des réunions, cours, conférences, ateliers ou autres activités complètent l'abbaye. Les hôtes peuvent aussi profiter d'un jardin d'agrément et de l'écrin de verdure dans lequel se trouve l'abbaye, propice aux balades dans la nature, à travers bois et prairies. 

L'église abbatiale est particulièrement remarquable et dispose d'une acoustique exceptionnelle ; nombreux sont les musiciens qui viennent y répéter leurs récitals. Chaque année, l'abbaye de Maredret accueille l'Académie internationale du chant grégorien, qui y donne un concert à la fin de leur stage. L'église est ouverte aux visiteurs tous les jours. 

Le petit-déjeuner, le déjeuner (12h45) et le dîner sont servis dans le réfectoire des hôtes, et préparés par les sœurs hôtelières sur place. Les hôtes sont invités à aider pour débarrasser, faire la vaisselle et dresser les tables. Les sœurs prennent leurs repas dans leur propre réfectoire. Une grande partie des fruits et légumes proviennent du potager et des vergers de l'abbaye. Il est aussi possible, sur demande et pour des groupes, de commander un repas composé des délicieuses recettes de sainte Hildegarde de Bingen

Géographie et activités

Petit cours d'histoire-géo

Nichée dans la vallée de la Molignée, petite rivière qui se jette dans la Meuse, l'abbaye de Maredret est située au cœur de la province wallonne (et donc francophone) de Namur en Belgique. Elle surplombe le village homonyme depuis le sommet de la colline avoisinante, entourée de bois, de prairies et de champs. Elle est commune perle cachée dans un écrin de verdure où règne un silence parfait, à l'exception du chant mélodieux des oiseaux. Cet effet de beauté et de paix ne manquera pas de vous gagner dès lors que vous aurez franchi le portail d'entrée principal. Mais de nombreux lieux vous attendent également aux alentours de l'abbaye. 

Dans un périmètre proche, vous trouverez :

  • De nombreux sentiers de randonnées (vous pouvez jeter un coup d'oeil sur Komoot ou Cirkwi). 

  • L'abbaye de Maredsous à seulement 500 mètres et qui est une abbaye jumelle de bénédictins. Vous pourrez notamment vous y restaurer, visiter l'église, la fromagerie et la microbrasserie. 

À vélo, vous pourrez :

  • Emprunter la piste cyclable depuis le village de Maredret et pédaler jusqu'à la Meuse ou jusqu'à la Sambre, à une vingtaine de kilomètres. Cette piste cyclable est réputée comme étant l'une des plus belles de Belgique. Vous suivrez la vallée de la Molignée et traverserez ponts et tunnels, les ruines du château de Montaigle, plusieurs abbayes et des falaises. 

  • Découvrir le Lac de Bambois (plage de sable, plaine de jeux, cafétéria, jardins à thème, petit musée). 

En voiture, vous pourrez découvrir :

  • Namur, sa citadelle, son parc, son théâtre ou encore des cinémas et restaurants. 

  • Dinant, sa citadelle également, son pont, ses excursions en bateau sur la Meuse, le musée Leffe, son théâtre ou encore sa collégiale. 

  • L'Escargotière de Warnant (visite guidée de l'élevage d'escargots avec dégustation de différents mets à base d'escargots). 

  • Le château de Bioul (visite de l'exposition sur la fabrication du vin, visite des vignes, dégustation de différents vins de Bioul, visite du parc).

  • Les jardins d'Annevoie (magnifiques jardins avec d'innombrables fontaines naturelles, actionnées sans pompes, mais uniquement grâce à un système extrêmement ingénieux).

-
+
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Réserver ma retraite
En cliquant sur "Accepter", vous acceptez que des cookies soient stockés sur votre appareil.