Abbaye Notre-Dame de Protection de Valognes

Située à l’entrée de la ville historique de  Valognes réputée pour ses termes gallo-romains, à seulement 15mn de la mer, se trouve l’abbaye Notre-Dame de Protection qui vous accueille seul ou en groupe pour un temps de retraite sur mesure et de ressourcement en Normandie !

Les retraites organisées par la communauté

Session biblique
24/07/2024 - 26/07/2024
Adultes
Je découvre

L'Abbaye et la communauté

Le Abbaye et la communauté

Le Abbaye et la communauté

La Abbaye et la communauté

Le Abbaye et la communauté

Le Abbaye et la communauté

Le Abbaye et la communauté

Le Abbaye et la communauté

Petite histoire de l'abbaye Notre Dame de Protection de Valognes

L'abbaye bénédictine Notre-Dame de Protection est quatre fois centenaire, puisqu'elle a été fondée à Cherbourg en 1623. Mais, l’épidémie de peste qui frappa cruellement Cherbourg en 1626 fit fuir beaucoup de ses habitants, et la toute jeune communauté.

Puis les bénédictines vinrent s'établir à Valognes, où bientôt s'élevèrent les bâtiments de la nouvelle abbaye royale. La Révolution chassa les sœurs de leur monastère et une grande partie d’entre elles se retrouvèrent emprisonnées. Elles vécurent ensuite clandestinement, protégées par la population de Valognes et des environs. Après la tourmente, elles ne purent regagner leur monastère qui deviendra l'hôpital de la ville.

Elles se regroupèrent au Couvent des Capucins que ceux-ci avaient dû quitter, chassés par les révolutionnaires. Leur couvent, vendu comme bien national, avait beaucoup souffert pendant cette période. Les bénédictines le rachetèrent en 1810. Plus de 200 ans après, elles y habitent toujours…

Deux autres tourmentes éprouvèrent la communauté. D'abord, en 1904, la loi contre les congrégations religieuses fit peser la grave menace de fermeture et d'expulsion à laquelle les sœurs échappèrent de justesse.

Ensuite, la Seconde Guerre mondiale fit que Valognes se trouva au cœur des bombardements intenses, lors du débarquement de 1944. Le  monastère lui-même, ayant reçu près d'une centaine de bombes, fut gravement endommagé. A nouveau, il fallut restaurer les bâtiments et l'église. Après l'épreuve de la guerre, des sœurs de l'abbaye de Dourgne, dans le Tarn, vinrent aider celles de Valognes dans cette œuvre de restauration des lieux et de la vie monastique bénédictine elle-même.

Le monastère retrouva son titre d'abbaye et la première Abbesse depuis la Révolution, la 13ème dans l'histoire de la communauté, Mère Hildegarde Trabarel, put recevoir, en septembre 1957, la bénédiction abbatiale. 

Peu après, dès 1963, ce fut l'envoi en mission d'une partie des religieuses, pour fonder un monastère en Haute-Volta (aujourd'hui Burkina-Faso), à Koubri. Ce monastère est maintenant indépendant et dirigé par une prieure africaine.  Cependant les liens restent étroits et forts entre les deux communautés, de France et d'Afrique. 

Les bâtiments, témoins de la riche histoire de l'Abbaye !

La communauté présente à l'abbaye de Valognes

La communauté est formée de 17 sœurs venues de différentes régions de France. Elle est attachée, depuis 1956, à la Congrégation bénédictine de Subiaco, et fait partie depuis 2022 de la nouvelle Fédération Notre-Dame de la Rencontre.

Les sœurs mènent une vie fraternelle, de prière et de travail (entretien de la maison et du jardin, hôtellerie, magasin). Elles ont aussi une mission d'écoute et d'accueil pour les personnes ou les groupes qui désirent un lieu et un temps de silence, de prière, d'entrée plus profonde dans la Parole de Dieu.

Tout le monde peut participer aux offices de la communauté ou à la messe. Un monastère est d'abord une maison de prière, dans des temps forts que sont les prières communes et la lecture personnelle, prolongée et méditée de la Bible. Mais aussi des temps de silence et de paix, de prière personnelle que chacune vit au long des jours.

Cette prière, pour le monde et pour chaque homme, reste une tâche primordiale pour les moniales, selon la Règle de Saint Benoît, un texte du 6ème siècle, mais dont l'enseignement reste d'actualité depuis quinze siècles. 

Les soeurs lors du repas en commun au réfectoire de l'abbaye

Ce qui vous attend pendant votre retraite spirituelle

Le sens de l'accueil : une communauté aux petits soins

Les personnes qui désirent vivre un temps de retraite, de silence, de ressourcement peuvent être accueillies. Elles peuvent aussi bénéficier d'un entretien personnel, d'un accompagnement spirituel avec une sœur si elles le souhaitent.

Chacun peut partager à son rythme la vie de prière de la communauté et participer au travail manuel des sœurs (jardinage, entretien de la maison).

Des groupes déjà constitués peuvent être reçus pour vivre avec leurs animateurs un temps fort dans la vie d'un mouvement, d'une aumônerie, d'une recherche spirituelle.

Une initiation à la lectio divina (lecture croyante de la Bible) peut également être assurée par une sœur de la communauté.

Un écrin d'histoire et de verdure, garant d'une retraite spirituelle réussie !

Vivre un temps de retraite spirituelle dans le Cotentin

La capacité d’accueil de l’hôtellerie est de 30 personnes grâce à 23 chambres, 9 chambres simples et 14 chambres doubles, deux jardins pour les hôtes, un oratoire, une petite bibliothèque, deux petites salles de réunion et une grande salle d'accueil !

Deux salles-à-manger sont à disposition pour prendre les repas qui peuvent être en commun avec échanges ou en solitude sur demande.

Les chambres d'accueil sont réparties sur 4 maisons dont trois ont une cuisine où il est possible de préparer ses repas soi-même.

Profitez de votre temps à l'abbaye pour vous initier au jardinage !

Géographie et activités

Valognes ville historique : du patrimoine gallo-romain au Débarquement

De nombreux lieux et activités sont immédiatement accessibles depuis l’abbaye ! La ville historique de Valognes avec ses musées, l’ancienne abbaye bénédictine et même un futur centre aquatique qui va ouvrir en 2024.

En voiture, il est possible de se rendre sur les lieux historiques du D-Day et du Débarquement du 6 Juin 1944 (Sainte-Mère-Èglise, les plages du Débarquement) ainsi que d’avoir accès à de nombreuses randonnées pédestres sur les sentiers des douaniers, jusqu'au cap de la Hague (c'est sublime).

Enfin, si vous avez envie d’une balade iodée, la plage est disponible à 15km de l’abbaye, desservie en bus !

Alternez entre une balade dans le jardin de l'abbaye et une marche au bord de l'eau ! Une chose est sûre, une retraite à Valognes vous fera prendre l'air !

Voici plus de propositions pour la Normandie !

-
+
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Réserver ma retraite
En cliquant sur "Accepter", vous acceptez que des cookies soient stockés sur votre appareil.