Abbaye Notre-Dame Saint-Eustase

No items found.

Située à 20 kilomètres de l'abbaye de Maylis, au cœur de la campagne des Landes, l'abbaye Notre-Dame - Saint-Eustase et sa communauté de sœurs bénédictines vous accueille pour des temps de ressourcement spirituel dans un cadre propice à la contemplation et à l'intériorité !

L'Abbaye et la communauté

Le Abbaye et la communauté

Le Abbaye et la communauté

La Abbaye et la communauté

La longue et belle histoire de l'Abbaye Notre-Dame - Saint-Eustase

La communauté, elle, a été fondée en 966 (oui, vous avez bien lu, plus de 1050 ans d'âge !) en Lorraine, près de Metz, dans le village de Vergaville. Un ultime déménagement l'a amenée dans les Landes en 1934. 

Après avoir occupé le château de Poyanne des années durant, la communauté s'est installée dans ce petit village de Chalosse en 1985, dans une maison de maître qui s'est peu à peu transformée en monastère. L'église abbatiale a été consacrée en 1989. Les bâtiments conventuels ont gardé le style familial de la maison d'origine, tout en permettant une vraie vie monastique retirée du monde, selon les préceptes de saint Benoît dont elles suivent la règle.

En 1948, la communauté s'est agrégée à la congrégation de Sainte Marie du Mont-Olivet, par l'intermédiaire des moines de Maylis, venus s'installer à seulement quelques kilomètres à la même époque, et appartenant à cette famille monastique qu’on appelle les “bénédictins olivétains”. La congrégation olivétaine a été fondée en 1344 par un noble siennois, Saint Bernardo Tolomei. Celui-ci a voulu mettre la communauté bénédictine fondée sous le patronage spécial de la Vierge Marie, et prit l'habit blanc en son honneur. 

L'abbaye Notre-Dame - Saint-Eustase est située dans un endroit préservé, en plein cœur de la campagne landaise (40) dans le Sud-Ouest de l'Hexagone.

Les sœurs bénédictines de Saint-Eustase aujourd'hui

La vie des sœurs est celle de simples moniales bénédictines : une vie familiale où elles sont rassemblées par un même appel, sous la conduite d'une Mère abbesse et la protection de vierge Marie. Bien que les sœurs bénédictines vivent retirées du monde, elles demeurent accueillantes à ceux qui passent, et sont animées par la beauté des chants et des prières, mais aussi par le travail manuel. 

Selon la règle “Ora et Labora” initiée par saint Benoît au VIᵉ siècle, la vie des sœurs se partage avec équilibre entre prière et travail. La principale activité de la communauté consiste en l'entretien d'un verger et d’un potager avec lequel elles produisent jus de pomme et confitures, d’un atelier de santons (en partenariat avec leurs amies de l’abbaye de Jouarre), et un atelier de confection d'habits religieux pour d'autres communautés. 

Actuellement, la communauté compte 10 sœurs. Elle est placée sous le patronage de Saint Eustase, moine du Vᵉ siècle, successeur de Saint Colomban à la tête de l'abbaye de Luxeuil. Ses reliques sont arrivées à l'abbaye de Vergaville au XIᵉ siècle, et ont fait tant de miracles qu'un hôpital s'était créé à côté du monastère, pour accueillir pèlerins et malades (notamment les "énergumènes", nom que l'on donnait aux épileptiques). Un tel enracinement dans l'histoire est un riche patrimoine, que les sœurs ont à cœur de faire fructifier.

Lorsqu'elles ne prient pas ou ne travaillent pas, les sœurs sont les premières à lancer de grandes Olas à faire pâlir les plus grands stades de France...

Ce qui vous attend pendant votre retraite spirituelle

Des retraites spirituelles pour tous les goûts

Les personnes qui désirent vivre un temps de retraite personnelle et se ressourcer sont bienvenues dans l’hôtellerie de l’abbaye, le temps d’une nuit ou d’une semaine. 

Les hôtes auront la chance d’assister à de très belles messes et offices chantés chaque jour en grégorien. En dehors des temps de travail ou d’oraison personnelle, les sœurs se retrouvent sept fois par jour pour la célébration de l’Office Divin, de 7h00 pour les Laudes à 21h00 pour les Vigiles.

S’ils le désirent, les hôtes peuvent avoir un entretien avec une sœur, et rendre des services, en fonction des besoins de l’abbaye. En outre, les activités ne manquent pas : entretien du jardin, défrichage, cueillette de fruits, bricolages en tous genres, couture… 

En plus des retraites individuelles, la communauté anime une ou deux fois par an des haltes spirituelles pour étudiantes et jeunes professionnelles sur le thème de la féminité. L’une d’elles a justement lieu du 21 au 26 août 2022. L’abbaye reçoit également des groupes en autonomie, pouvant aller jusqu’à 25 personnes. 

Pour ce qui est des retraites dépassant une semaine, l’abbaye met à disposition un appartement de trois chambres au-dessus de la poterie aux jeunes filles qui voudraient réviser des examens, réviser un concours, rédiger un mémoire ou discerner une décision importante. Un petit studio au rez-de-chaussée de ce bâtiment permet également d'accueillir un prêtre en quête de ressourcement.

C'est dans ce charmant corps de ferme du XVIIIᵉ siècle, dont l'intérieur a été entièrement rénové, que les hôtes sont reçus !

Une fois sur place lors de votre séjour à l'abbaye de Saint-Eustase

De façon habituelle, les sœurs concoctent d’excellents repas pour leurs hôtes, sauf quand il s'agit de groupes. Les repas sont pris en commun et sont l’occasion de belles rencontres inattendues. Mais s’ils le souhaitent, les hôtes peuvent aussi, individuellement ou en famille, être autonomes. Pour ce qui est des régimes spéciaux, n’hésitez pas à en parler à la sœur hôtelière : elle est aux petits soins ! 

Sur le plan pratique, l'hôtellerie se répartie sur plusieurs bâtiments. Le monastère dispose en effet de deux maisons, situées chacune à moins de 50 m de la maison mère :  

  • L'une est une ancienne ferme landaise du XVIIIème, avec une salle commune chauffée par un poêle à bois et disposant de  5 chambre (deux avec un lit double, trois avec deux lits simples). 
  • L’autre est l'ancien pressoir de la propriété, plus spacieux que la ferme, avec une grande salle de réunion. Elle dispose de 5 chambres (2 avec un lit double, 1 avec 1 lit simple, 2 avec 2 lits simples et une avec 4 lits simples). 

L'une et l'autre comporte une cuisine équipée. Elles sont toutes deux cernées par une nature luxuriante. Les chevreuils viennent parfois manger les rosiers sous les fenêtres ! L'abbaye dispose même d’un terrain de foot – certes, modeste et champêtre – et d’une table de ping-pong

Lorsque le temps est de la partie (ce qui est la norme en Nouvelle Aquitaine), les sœurs s'aèrent et en profitent pour adorer le Saint-Sacrement !

Géographie et activités

Le monastère est situé en plein cœur de la Chalosse, dans le village d'Eyres-Moncube (40500). Autrement dit : dans les Landes proche du Béarn, dans une régions verdoyante et vallonnée, où alternent champs et bois. Il domine la vallée du Gabas, petit cours d'eau qui traverse le village tout proche. 

Le monastère se trouve à 25 km au Sud de Mont-de-Marsan, et à 50 km à l'Est de Dax.

L'environnement du monastère est essentiellement rural. Le village d'Eyres-Moncube dépend de la commune de Saint-Sever, où passe l'Adour (possibilité d’activités nautiques). Depuis la clôture, on peut voir les Pyrénées, selon le temps qu'il fait

Les activités à faire aux alentours de l'abbaye de Saint-Eustase

  • Vous aimez vous balader dans la campagne ? Un chemin de randonnée passe justement devant l’abbaye. Long de 14 km, il longe les rives du Gabas et offre des panoramas à couper le souffle. 
  • À moins de 10 min en voiture, arpentez librement les passages et ruelles du centre historique de la petite ville de Saint-Sever. À ne pas manquer : la visite (sur demande) de la Villa Sentex et ses mosaïques gallo-romaines du IVᵉ siècle.
  • La mer vous manque ?  Soorts-Hossegor est à 1h de route.
  • Le sanctuaire de Notre-Dame de Lourdes se trouve à seulement 1h30 en voiture de l'abbaye.

Mont-de-Marsan se trouve à seulement 23 km de l'abbaye !
En cliquant sur "Accepter", vous acceptez que des cookies soient stockés sur votre appareil.