En deux mots

Un chanoine est un membre du clergé catholique romain, ayant des obligations canoniques et liturgiques particulières au sein de la communauté religieuse dans laquelle il est en service. Les chanoines sont des prêtres consacrés qui vivent selon un mode de vie communal et sont associés à une cathédrale ou à un chapitre.

Les premiers chanoines, appelés clerici canonici, apparaissent dès le IVè siècle.

Étymologiquement, le mot « chanoine » provient du grec « kanôn », ce qui signifie règle.

Les différents types de chanoines

Les chanoines séculiers, c’est-à-dire ceux qui vivent dans le siècle, sont généralement rattachés à une cathédrale, basilique ou collégiale. Ils forment ainsi un chapitre de chanoines, dont le doyen est primus inter pares. Le rôle du chapitre est de conseiller l’évêque et de l’aider à administrer le diocèse. Aujourd’hui, les chapitres de chanoine sont peu répandus.  

Les chanoines réguliers, c’est-à-dire ceux qui vivent selon une règle et en communauté, apparaissent officiellement en 1063, sous l’impulsion du pape Alexandre II. Ils suivent une règle monastique ; la règle de saint Augustin (parfois amendée). Ce ne sont pas des religieux cloîtrés et leur vocation est donc aussi missionnaire.

Il existe aussi des chanoinesses et chanoines laïcs (c’est-à-dire non religieux), mais ces deux cas sont peu répandus.

Enfin, certains prêtres peuvent être titrés chanoine honoraire, en reconnaissance du travail qu’ils ont accompli.

Les chanoines sont nommés à leur poste par l'évêque de leur diocèse et sont considérés comme des collaborateurs importants de l'évêque dans la conduite des affaires religieuses du diocèse. Leur rôle principal est de célébrer les offices religieux, de prêcher, de dispenser les sacrements et de conduire les activités pastorales de leur communauté. Les chanoines sont également tenus de participer aux assemblées du chapitre où ils discutent et prennent des décisions sur les questions religieuses et administratives de leur communauté.

Les obligations liturgiques des chanoines incluent la célébration quotidienne des offices religieux, tels que les matines et les vêpres, ainsi que la participation à la messe dominicale et aux autres célébrations liturgiques. Les chanoines peuvent également être appelés à célébrer des mariages, des enterrements et des confessions.

Pour découvrir des communautés de chanoines qui peuvent vous accueillir le temps d'une retraite spirituelle, rendez-vous sur RITRIT à l'abbaye de Mondaye, de Lagrasse, ou de Champagne !

Le point linguistique

Connaissiez-vous l’expression « avoir une mine de chanoine » ?

Cela signifie que vous respirez la pleine santé, que vous êtes en pleine forme.

La référence littéraire

« Ses chanoines vermeils et brillants de santé

S'engraissaient d'une longue et sainte oisiveté » – Chant I, Le Lutrin – Boileau

 

Et oui ! Les contemporains de Nicolas Boileau ne portaient pas nécessairement les chanoines dans leur cœur ; ceux-ci étaient alors associés aux privilèges dont certains disposaient. La prébende, par exemple, correspondait aux rentes dont ils bénéficiaient. Contrairement à la plupart du clergé, les chanoines ne faisaient pas vœu de pauvreté et pouvait conserver leurs biens personnels.