Comment vivre sereinement l’après-retraite ? (trucs et astuces)

Maël-Félix
12/2022
4
min de lecture

Après quelques jours où calme, bienveillance et temps long étaient maîtres-mots, le retour à votre « vie civile » peut-être abrupt. A fortiori si votre quotidien rime avec transports, métier stressant et pourquoi pas quelques enfants. Et même si votre vie est plus tranquille, la rupture peut être brutale.

Ainsi, nous vous partageons quelques astuces pour vivre cette transition en toute sérénité et cultiver habilement les fruits de votre retraite. Pour chaque astuce, il s’agit de ne pas mettre la barre trop haut sous peine de se décourager !

 

1. Prendre un temps personnel chaque jour

Votre retraite vous a permis de prendre du recul sur votre vie ; pourquoi ne pas s’exercer à faire une petite retraite quotidienne ? Cela vous permettrait peut-être de prendre les lourdes (ou moins lourdes) décisions qui vous incombent au quotidien avec une plus grande clairvoyance.

Ainsi, vous habituer à prendre ne serait-ce que cinq minutes par jour à une moment précis pourrait vous aider à agir de façon éclairée. Oraison ou prière personnelle pour les croyants ; méditation ou introspection pour les non-croyants ; ce temps avec vous-même (et peut-être Jésus ?) devrait vous donner assurance et confiance.

Vous n'aurez peut-être pas tous les jours la vue de l'Abbaye de la Rochette, mais essayez de trouver un lieu qui suscite chez vous l'émerveillement !

2. Au diable les mauvaises habitudes !

Vous avez une fâcheuse manie de ne pas voir votre verre de Bordeaux ou de whisky descendre, de ne plus savoir à la combientième pinte vous êtes rendu ? Ou peut-être êtes vous du genre à ignorer que le sommeil est possible avant minuit ? Bien sûr, tout ceci n’est pas criminel, mais à condition que ce soit exceptionnel !

Bref, votre retraite a été l’occasion de faire une croix sur toutes ces mauvaises habitudes. Vous avez pris des repas équilibrés à horaire régulier, votre sommeil était réparateur, votre rapport à l’alcool modéré (même si on sait que « c’est cool, l’alcool »), vous avez pris vos distances avec votre ami portable.

Bien sûr, ne nous faisons pas d’illusions, il est parfaitement impossible de garder le même rythme en abbaye et dans votre quotidien. Mais pourquoi ne pas se donner un but précis qui s’inscrive dans les pas de vos exploits de retraite ? Par exemple, vous pourriez réduire le temps que vous passez sur vos écrans de 30 minutes par jour et les consacrer à de la lecture ou de la cuisine. 

À l'Abbaye de Maylis, les moines aiment cuisiner de bons petits plats !

3. Parler de votre expérience à votre entourage

Une fois de retour dans votre rythme quotidien, les instants qui vous paraissaient inoubliables pendant votre retraite, pourraient bien disparaître. Pour vous remémorer et faire vivre les instants de grâce ou les temps forts de votre expérience monastique, rien de tel que d'en faire part à vos proches. 

Au lieu de reléguer vos expériences en abbaye aux oubliettes de votre mémoire, racontez ce qui vous a touché, ce qui vous a marqué, ce qui vous a inspiré. Vos échanges et votre discernement personnel vous aideront à trouver les instants qui vous ont fait vibrer. Dès lors, vous saurez puiser dans votre mémoire pour tirer le meilleur parti de votre retraite

Plus encore, vous convaincrez peut-être un membre de votre entourage de tenter l'expérience !

Avec un peu de chance, vous aurez une écoute aussi attentive qu'aux Carmes de Toulouse.